Les Anaheim Duck-lings se dirigent vers 2019 Prospect Camp

Avec le repêchage de la LNH de 2019 dans la vue arrière, les Ducks d'Anaheim ont annoncé le camp annuel de développement de perspectives, qui devrait se dérouler jusqu'au 29 juin à Great Park Ice et au FivePoint Arena à Irvine, en Californie. Les sept choix du repêchage de cette année se joindront aux autres meilleurs espoirs des Canards au camp pour des séances d’entraînement sur glace et hors glace, qui se termineront par une pratique publique le samedi 29 juin à 10h00. Temps Pacifique.

Les nouveaux canards enfileront le chandail «D» et entreront sur la glace en tant que professionnels pour la première fois. Ils subiront des exercices, des tests de force et de conditionnement en plus de recevoir un programme de diète personnalisé. Le centre Trevor Zegras (premier tour, neuvième au total), l’aile gauche Brayden Tracey (premier tour, 29e), le défenseur Jackson LaCombe (deuxième tour, 39e au total), le défenseur Henry Thrun (quatrième tour, 101e au total). ), le centre Trevor Janicke (cinquième tour, 132e au total), le défenseur William Francis (sixième tour, 163e au total) et le défenseur Mathew Hill (sixième tour, 186e au total).

Bien que tous les choix de cette année cherchent certainement à montrer à la direction qu’ils ont pris la bonne décision en les choisissant au sein de l’équipe, aucun ne devrait se séparer de la liste des joueurs de cette année. Mais cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de jeunes joueurs dans le camp qui cherchent à prouver leur appartenance.

Perspectives de Canards qui cherchent à se frayer un chemin vers 2019-20

Maintenant que l’équipe est fermement reconstituée, plusieurs espoirs des Ducks sont attendus pour non seulement briser la formation, mais aussi pour jouer et jouer un rôle clé tout de suite. La majorité des jeunes canards de cette catégorie sont des attaquants. Jetons un coup d’œil aux joueurs du camp qui sont susceptibles de faire le grand club pour commencer la saison.

La chose sûre: Terry Terry

Il est difficile de croire que Troy Terry se trouve toujours au camp de candidats, après avoir été sélectionné lors du repêchage de 2015. Mais après avoir joué pendant sa première année à l'Université de Denver et n'avoir que sa première saison complète en tant que professionnel l'année dernière, Terry entre 2019-20 dans la dernière année de son contrat d'entrée de gamme.

Anaheim Ducks espoirs Max Jones et Troy Terry
Les Anaheim Ducks, l'aile gauche Max Jones et l'aile droite Troy Terry, espèrent en avoir plus pour célébrer cette saison. (Kirby Lee-USA AUJOURD'HUI)

Terry a partagé son temps la saison dernière entre Anaheim et la Ligue américaine avec les San Diego Gulls, l’affilié des Ducks, avec une moyenne d’un point par match en 41 matchs en mineur et 13 points (quatre buts, neuf aides) en 32 matchs. Il semble probable que Terry deviendra le centre de troisième ligne pour commencer la saison, alors que Ryan Kesler se dirigera vers une réserve blessée à long terme après une chirurgie de la hanche.

Cependant, le club pourrait aussi déplacer Terry vers l’aile où il avait joué quelques saisons la saison dernière pour faire de la place à l’un de leurs autres espoirs prometteurs.

Next in Line: Sam Steel

Le choix de premier tour de 2016, Sam Steel, s'est également partagé la saison dernière entre les Ducks et les Gulls, laissant entrevoir son potentiel avec 41 points en 53 matches à disputer dans la Ligue américaine avec six buts et cinq aides en 22 matchs dans la LNH. Les Ducks chercheront à ce que Steel joue plus que sur 200 pieds pour accompagner ses cadeaux offensifs, mais il n’est pas surprenant qu’il finisse par dévoiler l’alignement de la soirée d’ouverture des Ducks et s’attarde s’il peut faciliter le pointage.

Ana Steel, espoir des canards 'Sam Steel
Le prospect d’Anaheim Ducks, Sam Steel, est un meneur de jeu dynamique. (AP Photo / Marcio Jose Sanchez)

Le cheval noir: Maxime Comtois

Il semble que le choix de deuxième tour 2017, Max Comtois, passe un peu sous le radar pour entrer dans le camp de développement prospectif, mais cela ne surprendrait pas cet écrivain s’il ne fait pas seulement que l’équipe entame la saison, mais reste fidèle à l’année. Comtois peut marquer (31 buts en 25 matchs dans la LHJMQ la saison dernière), joue un match complet et apporte un élément de papier abrasif qui manquera aux Ducks après le départ de Corey Perry et l'absence de Kesler.

Le pilote Anaheim Ducks Maxime Comtois contrôle Andrej Golian de l'équipe slovaque
Maxime Comtois espère apporter un pointage physique et un jeu physique à la formation des Ducks cette saison. (LA PRESSE CANADIENNE / Chad Hipolito)

Terry et Steel sont de purs joueurs et ne se font pas une peau d’adversaire tout à fait comme Comtois, qui a eu sa première expérience de la LNH l’an dernier et qui n’a pas l’air mal à sa place. Cependant, les trois pourraient très bien passer la majeure partie de la saison à Anaheim si l'équipe s'engage pleinement dans son mouvement de jeunesse.

Wild Cards: Max Jones et Kiefer Sherwood

Max Jones et Kiefer Sherwood figurent parmi les deux ailiers qui ont connu une saison importante à Anaheim la saison dernière et qui chercheront à se frayer un chemin parmi la formation 2019-2020.

Jones, un choix du premier tour 2016 (24e au total), est dans le moule d'un attaquant classique à 6 pieds 3 pouces, 220 livres. L’équipe cherchera Jones à ajouter de la vitesse et de la rapidité à son jeu pour suivre le rythme plus rapide des ligues majeures, bien que, comme les grands St. Louis Blues viennent de le montrer en remportant la Coupe, la taille de la LNH n’a pas perdu de sa valeur.

Pendant ce temps, Sherwood, qui n’a pas encore été blanchi, que les Ducks ont retiré de l’Université de Miami (Ohio) après sa saison junior, joue un jeu fiable et sera considéré comme une option de profondeur tout au long de la saison s’il ne fait pas immédiatement partie de l’équipe.

Anaheim Ducks espoir Kiefer Sherwood
Kiefer Sherwood, ancien joueur remarquable de l’Université de Miami (OH), offre une profondeur vers l’avant. (Photo avec la permission de Minda Haas Kuhlmann, @ minda33)

Bien que chacun de ces joueurs puisse jouer un rôle de premier plan dans le groupe des Ducks dans les années à venir, Zegras pourrait bien devenir le meilleur d'entre eux, avec tout son potentiel en première ligne. Nous verrons comment il se débrouillera au camp et pendant cette saison à l’Université de Boston.

Camp de développement des perspectives – Défense

Une fois annoncés pour leur pléthore de perspectives défensives, les Ducks ont épuisé leur réserve au plus mauvais moment, alors qu’ils entrent maintenant dans ce qui pourrait être une longue reconstruction. C’est maintenant un besoin organisationnel majeur, qui a été abordé lors de la rédaction du rapport, quatre des sept choix de l’équipe étant destinés aux défenseurs.

Mais êtes-vous prêt à vous joindre à l'alignement cette saison? Certainement pas de la classe de repêchage de cette année, mais il y en a peut-être quelques autres dans le camp.

Pas au camp: Jacob Larsson

Commençons simplement par une mention rapide de quelqu'un qui ne participe pas au camp de développement de perspectives – Jacob Larsson. Le choix du premier tour de 2015 a disputé 49 matchs à Anaheim la saison dernière et sera un verrou pour faire l’alignement de la saison. Il n’apporte aucune offense à la table, mais est un défenseur constant qui reste à la maison et qui continue à développer son potentiel.

La saison 2019-2020 est une grosse journée pour Larsson, qui entre dans la dernière saison de son contrat d'entrée de gamme. Il cherchera à prouver aux Ducks qu’il est une pièce à garder pendant la reconstruction plutôt que de devenir un autre défenseur au potentiel inexploité qui fleurit après avoir été échangé.

À la hausse: Josh Mahura

Joueur qui voit régulièrement son stock augmenter depuis son recrutement au troisième tour en 2016, Josh Mahura tentera de rester sur la lancée du camp et de poursuivre sur sa lancée jusqu'à la saison prochaine. Dans l’état actuel des choses, il sera probablement en concurrence avec le prochain nom de cette liste pour une place à gauche du couple de troisième défense des Ducks, qui entame la saison.

Quelque chose à prouver: Brendan Guhle

Anaheim Ducks espoir Brendan Guhle
Le défenseur des Ducks d’Anaheim, Brendan Guhle, semble vouloir rester dans les parages cette saison. (Photo AP / Mark J. Terrill)

Naturellement, il y a toujours des surprises tout au long de l’été, bonnes et mauvaises, nous allons donc vérifier où se trouvent les joueurs à l’approche du camp d’entraînement. Il est probable que les Ducks engagent un défenseur vétéran ou deux en attaque libre pour ajouter de la profondeur, mais cela reste à voir.

L’avenir est prometteur pour les Ducks, du moins à l’avant, et tout commence ces prochains jours à Irvine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *