Boutons sur le pubis douloureux: homme, femme, sous la peau.

Boutons sur le pubis

bouton sur le pubis

bouton sur le pubis

  • Eczéma. Cette affection cutanée particulière entraîne des démangeaisons et des rougeurs de peau qui peuvent commencer par une éruption cutanée qui se développe en ampoules. La sécheresse de la peau, la desquamation et les démangeaisons sont très courantes. Ce n’est pas très contagieux, mais les symptômes peuvent venir et disparaître. Ce n’est pas une maladie très grave et cela s’améliore normalement avec les remèdes simples à la maison. Bien que cela soit courant chez les jeunes enfants, les adultes peuvent en avoir aussi. L’eczéma peut toucher n’importe quelle partie du corps, mais généralement dans les zones où les plis cutanés apparaissent, comme le devant du coude et les mains. Le traitement comprend des stéroïdes topiques ainsi que des hydratants pour la peau afin de soulager les démangeaisons.
  • Dermite allergique de contact. Il s’agit d’une réaction d’hypersensibilité locale pouvant survenir après une exposition à certains produits chimiques présents dans les vêtements ou les produits de soin de la peau. Des bosses roses à rouges peuvent apparaître, pouvant se transformer en ampoules. Il n’est pas contagieux et peut s’améliorer lorsque l’exposition à l’agent en cause est évitée. Les stéroïdes topiques ainsi que les antihistaminiques peuvent aider à réduire les démangeaisons et l’inflammation.
  • Folliculite. L’infection et également l’inflammation des follicules pileux peuvent provoquer l’apparition de boutons sur la région pubienne. Les causes possibles incluent le port de vêtements trop serrés, une transpiration excessive et des blessures à la peau. La formation de pus, la douleur et aussi la tendresse se produisent. Le traitement comprend le nettoyage de la zone à l’aide d’un savon antibactérien et l’application d’un antibiotique topique.
  • Démangeaisons ou Tinea Cruris. Il s’agit d’une infection fongique de la peau à l’aine. Il est très fréquent chez les athlètes et les hommes qui aiment porter des jeans serrés et les personnes en surpoids ou atteintes de diabète. Des rougeurs et des démangeaisons avec des bords écailleux se retrouvent également à l’aine et aux cuisses, mais pas aux organes génitaux. Le traitement consiste à utiliser des crèmes antifongiques et à utiliser des vêtements de coton amples.
  • Gale. Cette maladie cutanée infectieuse est provoquée par les acariens, qui s’enfoncent dans la peau, produisant ainsi des bosses roses et rouges, qui ressemblent à des piqûres d’insectes ou à des boutons, parfois avec une croûte. Le petit terrier, qui apparaît comme une petite ligne écailleuse, peut être difficile à voir. La peau démange intensément, surtout la nuit. Des rayures constantes peuvent entraîner une infection par la bactérie. Le traitement consiste en des lotions et des crèmes médicamentées, telles que la crème à la perméthrine 5%, la crème au crotamiton 10% ou même le soufre précipité.
  • Psoriasis. Il s’agit d’une affection cutanée chronique très non contagieuse qui conduit à un épaississement et à l’apparition de boutons squameux sur la région pubienne. Il a également tendance à être utilisé dans les familles, mais il peut être déclenché par un stress émotionnel, des blessures à la peau et certains médicaments. Les zones les plus touchées sont le cuir chevelu, les coudes et les fesses. Le psoriasis ne peut pas être guéri, mais le traitement comprend l’utilisation d’hydratants pour la peau, d’une crème à l’hydrocortisone et de produits pour la peau contenant de l’acide salicylique.
  • Molluscum contagiosum. Cette affection cutanée courante entraîne de petites bosses en forme de dôme indolores sur la peau. Elle est provoquée par une infection virale pouvant se propager par contact sexuel ou par contact indirect avec des serviettes ou même des vêtements. Le climat chaud et humide ainsi que le manque d’hygiène augmentent le risque de propagation. Il faut éviter de se gratter afin d’empêcher la propagation de l’infection. Aucun traitement n’est requis pour les cas bénins, mais dans les cas très graves, une crème de prescription contenant de la trétinoïne ou de l’imiquimod peut être utilisée.
  • Les infections sexuellement transmissibles. Les bosses de la peau et les plaies du pubis, de l’aine ou des parties génitales peuvent être dues aux IST, notamment les verrues génitales (provoquées par le papillomavirus humain), l’herpès génital (provoqué par le virus de l’herpès simplex) et les poux du pubis. . Ce sont peut-être les premiers symptômes d’une IST, et il est également conseillé de ne pas avoir de contact sexuel avant votre évaluation par le médecin. Les IST peuvent être accompagnées de symptômes tels que pertes vaginales ou péniennes, fièvre, boutons, douleurs musculaires.

Boutons sur la zone pubienne

  1. Poux du pubis.

Les poux sont de minuscules insectes capables de vivre n’importe où sur le corps. Ils préfèrent les tissus plus épais, raison pour laquelle ils sont courants dans la région pubienne (mais peuvent également se trouver aux aisselles, à la barbe, aux cils et aux cheveux).

Ils:

  • sont environ 2mm de long – plus petit que la tête d’un match
  • Sont gris ou même de couleur brune.
  • La femelle dépose des œufs plus petits qu’une tête d’épingle dans les cheveux. Elle peut pondre jusqu’à 300 en 3 mois. Les oeufs sont de couleur blanche.
  • Ces éclosent après environ 10 jours.
  1. Jock Itch.

L’eczéma marginé (également appelé démangeaison Dhobi, démangeaison au gymnase, pourriture jock) est provoqué par une infection fongique de la peau de l’aine.

Produits qui peuvent aider …

Quels sont les symptômes de l’eczéma marginé?

  1. Démangeaisons dans l’aine et / ou dans les plis de la cuisse.
  2. La peau peut apparaître plus claire ou plus foncée.
  3. Les boutons sur le pubis se manifestent également.
  4. Il y a des taches rouges et circulaires surélevées de la peau squameuse. Ils ont un bord extérieur rouge foncé et également un rouge pâle ou même la couleur de peau normale à l’intérieur du patch. Ces patchs peuvent provoquer des cloques et des suintements.
  1. Lichen simplex chronique.

Ce problème de peau conduit à un cycle de longue durée qui peut être très difficile à rompre.

  • Quel que soit le déclencheur (état de la peau ou même irritation des vêtements), cela déclenche un cycle démangeaisons-rayures. Cela implique que plus une personne gratte plus la peau démange.
  • Cela peut se produire sur n’importe quelle partie du corps, y compris la région pubienne.
  • La peau devient squameuse aux endroits où l’éraflure se produit.
  • Ces patchs peuvent paraître coriaces.
  • La démangeaison peut être pire avec le stress.
  • Il peut y avoir des zones brutes et aussi des lignes à gratter sur la peau.

Bosse douloureuse au pubis

Les causes courantes de bosses douloureuses dans l’aine comprennent:

  • un kyste – qui est une masse inoffensive remplie de liquide
  • glandes enflées – un signe d’infection, comme un rhume ou même la fièvre glandulaire; les glandes ont tendance à descendre lorsque vous récupérez
  • une hernie – où une partie interne du corps, comme l’intestin, pousse à travers une faiblesse du muscle ou même de la paroi tissulaire environnante
  • une veine élargie – également appelée saphène varice, provoquée par une valve défectueuse située à l’intérieur de la veine (la grosseur disparaît normalement quand une personne se couche)
  • verrues génitales – petites excroissances charnues causées par une infection sexuellement transmissible (IST)

Morceau dans la région pubienne Femme sous la peau

Vous pouvez également avoir des bosses inoffensives dans la région pubienne. Ceux-ci incluent les kystes et les mollusques.

Les kystes sont des mottes rondes jaunâtres qui sont sous la peau, qui ressemblent à une petite boule qui peut être facilement déplacée. Celles-ci peuvent s’agrandir légèrement, mais elles restent à peu près identiques et ne posent aucun problème. Ils sont généralement provoqués par des follicules pileux obstrués. Aucun traitement n’est requis.

Angiomes sont les petites collections de vaisseaux sanguins et sont soit rouge vif ou même légèrement violacé. Ceux-ci ne pas agrandir ou saigner. Aucun traitement n’est requis.

Les mollusques sont d’origine virale et sont transmis sexuellement dans la région pubienne.
Ils sont généralement couleur de peau, minuscule. Ils disparaîtront avec le temps, mais cela pourrait prendre jusqu’à quatre ans.

Bien qu’ils ne provoquent aucune maladie et n’augmentent pas le risque de cancer, ils représentent une maladie sexuellement transmissible et une indication de rapports sexuels non protégés. Ainsi, si vous développez votre maladie, vous devriez consulter un médecin et faire un test de dépistage d’autres maladies sexuellement transmissibles, telles que le VIH, la syphilis et l’hépatite.

Comment se débarrasser des boutons sur le pubis

Les cheveux de la région pubienne rendent la région sujette aux lésions de type acnéique connues sous le nom de folliculite. Les taches sont une inflammation des follicules pileux et apparaissent comme des bosses rouges, parfois avec du pus à l’intérieur. Les démangeaisons ainsi que la tendresse sont courantes. Les boutons sur la région pubienne contiennent plusieurs causes potentielles, notamment les frictions, les champignons et les levures. Les boutons de folliculite dans la région pubienne sont faciles à traiter et doivent généralement être éliminés, mais la maladie réapparaît fréquemment, d’où l’importance du traitement répété.

Étape 1

Laver la région pubienne deux fois par jour. L’acné pubienne provient normalement de micro-organismes, tels que les bactéries ou même les champignons, qui se développent dans la région. Vous pouvez également utiliser le savon antibactérien ou même le savon liquide pour le corps ou essayer une pommade antibiotique en vente libre.

Étape 2

Garder au sec. L’humidité, comme celle de la sueur, favorise la croissance des germes qui contribuent à la folliculite. Vous voudrez peut-être utiliser un séchoir trois fois par jour.

Étape 3

Faites une pause dans l’épilation, si cela fait partie de la routine de toilettage. Cela peut laisser l’irritation descendre. Le rasage, en particulier, peut entraîner l’apparition de boutons sur le pubis. Donnez à la région six semaines de repos. Selon les dermatologues, il est parfois bénéfique de laisser un après-rasage apaisant après le rasage.

Étape 4

Utilisez les compresses pour soulager l’inconfort pendant la guérison. Selon les dermatologues, un gant de toilette chaud et humide avec de l’eau pourrait servir à cela s’il est utilisé plusieurs fois par jour. Il faut également essayer une compresse chaude faite de vinaigre blanc.

Étape 5

Portez des vêtements amples et amples. Les vêtements serrés peuvent irriter les follicules pileux. Les dermatologues recommandent de laver les vêtements à l’eau chaude savonneuse après chaque utilisation. Cela supprime les micro-organismes, les cellules mortes de la peau et la transpiration.

Avertissements

  • Certains cas de folliculite sont très contagieux, il faut donc éviter tout contact cutané direct avec la zone de peau touchée jusqu’à ce que la situation soit complètement dissipée.
  • Le diabète, l’obésité et les systèmes immunitaires affaiblis peuvent également causer une folliculite dans la région pubienne et dans d’autres régions.

Les poils incarnés, communément appelés «bosses de rasoir», sont les poils qui se sont enroulés et ont repoussé dans la peau au lieu de remonter de celle-ci.

Selon les dermatologues, des poils incarnés ou des bosses de rasoir apparaissent fréquemment parmi les personnes de la communauté afro-américaine ou toutes les autres personnes qui ont les cheveux bouclés.

Un poil incarné peut produire une bosse surélevée qui ressemble à un petit bouton. Parfois, il peut y avoir du pus dans la bosse. Il est également responsable de rougeurs, d’inflammation, de douleurs et d’irritations dans la région.

La maladie survient fréquemment lorsque les gens se rasent pour éliminer les poils indésirables, tels que la barbe, les jambes et le bikini.

  1. Évitez de vous raser si possible

Ce serait mieux si vous pouviez arrêter de vous raser, surtout si vous avez la possibilité d’utiliser une crème dépilatoire. Toutefois, si cela n’est pas possible, si les hommes préfèrent rester rasés de près, utilisez une aiguille propre pour libérer la tige lorsque vous remarquez la formation de boutons sur le pubis – cela évitera les bosses. croître.

  1. Aloe Vera

Si vous avez des boutons sur le pubis ou sur une partie de votre corps, en particulier dans la région vaginale extrêmement sensible, l’aloe vera est la meilleure option. Si vous avez un aloès à la maison, coupez le bout d’une feuille et appliquez le gel directement sur la zone enflammée. Si ce n’est pas le cas, achetez un gel d’aloe, mais assurez-vous de choisir un gel sans composants artificiels. Même le spécialiste de la peau vous dirait comment le traitement pour éliminer les boutons sur le pubis.

  1. Compresse froide

Il est courant que les femmes éprouvent des sensations de brûlure sur la peau dans ou même autour du pubis et des aisselles après le rasage. Ce remède simple pourrait aider beaucoup à surmonter les démangeaisons et les brûlures. Des glaçons enveloppés dans un morceau de tissu ou même dans une serviette feront disparaître la sensation de brûlure. Cela aidera non seulement à réduire l’inflammation, mais empêchera également la croissance des boutons sur la région pubienne.

  1. En outre, compresse chaude

Contrairement à la compresse froide, la compresse chaude, que vous pouvez fabriquer en trempant la laine de coton dans de l’eau tiède, ouvrira les pores et permettra ensuite aux cheveux de la zone touchée de se libérer. Ce remède est préférable après le rasage.

  1. Aspirine

L’aspirine qui est mélangée dans une cuillère à thé d’eau pour former une pâte, si elle est appliquée deux fois par jour sur les boutons sur la région pubienne, ne manquera pas d’aider. Assurez-vous de le laisser reposer environ 10 minutes avant de le laver à l’eau tiède.

  1. Hamamélis

Pour toute personne qui peut avoir accès à l’hamamélis, nous vous conseillons fortement de l’utiliser, car c’est l’un des meilleurs remèdes disponibles pour les boutons sur la région pubienne. Appliquez-le directement sur la zone enflammée pour réduire les rougeurs et les irritations.

Produits connexes à vérifier …
  1. Jus de citron

Le jus de citron, en raison de ses propriétés acides, peut aider à éliminer les bosses du rasoir en éloignant les bactéries. Frottez-le sur les zones douloureuses afin de garder tous les problèmes. Utilisez-le avec prudence, mais, car il réagira avec la partie douloureuse de la peau et piquera également un peu.

  1. Mon chéri

Le miel est non seulement une très bonne option apaisante, mais il possède également des propriétés antibactériennes – elles vous assureront que vous pourrez éliminer les boutons sur le pubis facilement et rapidement. Cela empêchera la région touchée de s’infecter de quelque manière que ce soit et maintiendra la peau bien hydratée. Vous pouvez appliquer du miel, le laisser sécher et le rincer à l’eau froide; vous pouvez également mélanger le miel et le yaourt nature, l’appliquer sur la zone touchée et le laver à l’eau tiède après environ 20 minutes.

  1. thé

Utilisez uniquement du thé noir à cette fin. Humidifiez un sachet de thé noir dans l’eau tiède et laissez-le refroidir. Frottez-le sur les bosses pendant quelques minutes. L’acide tannique aidera à réduire les rougeurs et les irritations. Comme avec presque tous les autres remèdes de la liste, vous pouvez le faire autant de fois par jour que nécessaire, jusqu’à ce que les boutons de démangeaisons sur les poils du pubis disparaissent.

  1. Huile d’arbre à thé

Il est clair que l’arbre est excellent non seulement pour boire, mais aussi pour aider à traiter les boutons sur la région pubienne. L’huile de théier, étant un agent antibactérien, vous aidera à traiter les bosses du rasoir avec beaucoup de facilité. Assurez-vous toutefois de le diluer avec de l’eau avant de l’utiliser directement.

  1. Crème hydrocortisone

Ce n’est pas tout à fait un remède à la maison traditionnel, vous en avez une partie à la maison pour les brûlures de la peau et les inflammations de toute façon. Utilisez juste quelques boutons sur le pubis, et vous êtes prêt à partir.

  1. vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre empêche l’inflammation et contient de l’acide acétique, qui empêche l’infection de se développer.

  1. Bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude a des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent garder toute sensation de brûlure et aussi les démangeaisons aux abois.

  1. Concombre

Le concombre est apaisant, possède des propriétés anti-inflammatoires et regorge de vitamines. Réfrigérez quelques tranches, puis appliquez-les pour éliminer les boutons sur le pubis.

  1. Huile d’olive

L’huile d’olive contient également des propriétés anti-inflammatoires. Mélanger avec de l’huile d’arbre à thé, laissez-le pendant un moment, puis rincez afin de guérir les cheveux et les bosses du rasoir.

Comment prévenir les boutons comme les bosses sur la région pubienne

  1. Lavez toujours la zone du bikini deux fois par jour, ceci peut empêcher les bactéries d’y apparaître. Assurez-vous que vous utilisez un savon qui est spécifiquement utilisé pour la zone du bikini.
  2. Si vous utilisez un rasoir pour raser les poils indésirables, vous devez vous assurer que le rasoir est propre et très pointu afin d’éviter que des boutons n’apparaissent dans la zone du bikini. N’utilisez jamais le même rasoir une fois qu’il est émoussé, il est en fait sain de le changer tous les deux ou trois jours.
  3. Pour prévenir les boutons sur le pubis, vous devez toujours hydrater avec des produits contenant de l’hydroxyde. Pensez également à frotter le bikini deux fois par semaine pour éliminer les cellules mortes de la peau.
  4. Avant de vous débarrasser des poils indésirables du bikini, assurez-vous de prendre une douche à l’eau chaude en premier lieu, car cela ouvrira les pores et facilitera l’élimination des poils.
  5. L’astuce la plus essentielle pour prévenir les boutons sur le pubis est d’éviter les poils incarnés. Veillez donc à vous débarrasser correctement de tout poil indésirable, ce qui implique un sens inverse de sa croissance.







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *